Vous êtes toujours à l’aise avec les autres ? Ce test des 45 signes va vous étonner…

de | 4 juillet 2017

Un des signes d'anxiété sociale ou de timiditéVous avez forcément vécu des signes d’anxiété sociale ou de timidité. A un moment ou un autre. Comme tout le monde. Surtout vous allez voir parmi ces 45 signes ceux qui vous concernent.

Ils se regroupent en 4 familles : les émotions, les troubles de comportement, les sensations physiques et les pensées négatives.

Et nous verrons en fin d’article une solution pour vous délivrer de ces troubles.

Mais commençons par les signes les plus profonds.

Les 12 émotions pénibles

Parmi les signes d’anxiété sociale, les émotions ont une origine parfois difficile à identifier. Elles peuvent être ciblées sur une ou deux situations sociales ou au contraire présentes en toute circonstance sociale.

Les 6 peurs de l’anxiété sociale ou de la timidité

D’abord la peur de parler. C’est la crainte de dire quelque chose d’inadapté à la situation, de ridicule ou de stupide. Ou de mal s’exprimer. Ou encore de montrer un trouble qui trahirait un malaise intérieur.

En liaison avec la peur précédente il y a l’appréhension d’être interpellé devant les autres, en classe, dans un bureau open space, ou n’importe quel groupe. On se fait tout petit en espérant que ça n’arrive pas.

Ça peut être aussi le blocage complet. La paralysie à faire ou dire quoi que ce soit en contact avec des gens.

En outre il y a la peur du regard. En plus d’une gêne instinctive, un anxieux social ou un timide a tendance à voir un regard comme inquisiteur, scrutant ses moindres réactions, guettant sa moindre erreur.

Ensuite la peur du jugement. Le timide perçoit souvent le jugement des autres comme étant méprisant, blessant, déstabilisant d’une manière ou d’une autre.

Enfin la peur de la confrontation se base sur une anticipation pessimiste des interactions à venir. Elle entraîne une stratégie pour réduire ce risque, à base d’évitement et d’inhibition.

Les 3 hontes

D’abord la honte de ne pas savoir où se mettre, ne pas savoir quoi faire de ses mains. D’avoir un corps raide ou pesant.

Aussi la honte de ne pas avoir un comportement adapté. En particulier dans une société où les relations sociales ont beaucoup d’importance. Nous avons déjà vu le poids de la société dans l’anxiété sociale.

Enfin la honte d’être l’objet de l’attention d’autrui. L’idée d’être différent ou simplement regardé peut provoquer cette honte.

et les 3 colères

Surtout la colère contre soi-même d’avoir été déstabilisé alors qu’il n’y avait rien de dramatique. De perdre ses moyens pour si peu. De ne pas arriver à maîtriser ses émotions et son comportement.

Et surtout de ne pas savoir d’où vient ce malaise. De ne pas connaître la raison.

Enfin d’être impuissant à effacer ces troubles.

Parmi les signes d’anxiété sociale ou de timidité, passons maintenant à la deuxième famille. Ce sont les plus visibles, par soi et les autres.

Les 11 troubles de comportement

De nombreux troubles de comportement peuvent apparaître chez les anxieux sociaux.

D’abord bégayer ou bafouiller est un comportement type de l’anxieux social.

Dans le même genre perdre ses mots en situation sociale stressante. Ou avoir un trou de mémoire.

Un timide peut aussi avoir une voix inaudible ou tremblante quand il qualifie une situation sociale comme étant dangereuse selon ses critères.

Et des troubles de comportement caractérisent l’inhibition. Comme le mutisme. Ou le repli sur soi. Par exemple se mettre au fond de la salle à l’écart des autres pour ne pas se faire remarquer.

De plus certains anxieux sociaux vont pleurer en situation stressante.

Aussi l’évitement du regard est courant chez le timide.

Plus généralement l’évitement de certaines interactions sociales est très répandu.

Et ne pas vouloir être pris en photo, ou répondre à une question ou encore participer à une conversation. Autant de signes d’anxiété sociale ou de timidité.

Enfin se ronger les ongles peut être un comportement de l’anxieux social avant ou pendant une interaction sociale.

Vous allez voir tout de suite la troisième et avant-dernière famille. Ce sont les plus spectaculaires.

Les 17 sensations physiques désagréables parmi les signes d’anxiété sociale

Parmi les sensations physiques désagréables qu’un anxieux social ou un timide peut vivre :

  • le rougissement,
  • la transpiration, par exemple au front ou aux aisselles,
  • ou encore la bouffée de chaleur,
  • la contraction ventrale ou la boule dans le ventre,
  • et l’accélération cardiaque,
  • le malaise physique avant de prendre la parole,
  • aussi l’agitation physique et la nervosité,
  • le tremblement des doigts, des mains ou des membres,
  • le souffle coupé,
  • ou l’engourdissement des membres,
  • les mains moites,
  • les maux de tête,
  • la nausée,
  • aussi le corps pesant,
  • les gestes maladroits,
  • ne plus savoir quoi faire de ses mains,
  • et avoir envie de quitter la pièce,
  • etc

Ces sensations peuvent aussi apparaître dans des contextes plus familiers, comme la famille par exemple. Nous avons déjà vu le poids de la famille dans l’anxiété sociale.

Et on termine cet inventaire des signes d’anxiété sociale ou de timidité par la 4ème famille. Ce sont les plus psychologiques.

Les 5 pensées négatives

Parmi tous les signes d’anxiété sociale, les pensées négatives entretiennent l’anxiété sociale.

D’abord un anxieux social ou un timide a tendance à ne mémoriser que les moments négatifs de la rencontre. Et à les exagérer.

Ensuite il va avoir tendance à anticiper de façon pessimiste une rencontre, surtout si elle a des caractéristiques proches de ses mauvais souvenirs.

Et il peut croire que tout le monde le regarde. Pour la raison vue plus haut, c’est déstabilisant.

L’anxieux social va même voir plus de mauvais moments qu’il y en a eu réellement. En effet il a tendance à interpréter de façon négative des réactions d’autrui qui ne sont pas forcément agressives.

Enfin le timide est habité par la croyance d’incapacité à interagir dans telle situation sociale. C’est une prophétie auto-réalisatrice dans la mesure où ce manque de confiance en lui va avoir tendance à amoindrir ses capacités sociales. Autrement dit ses capacités sociales auraient pu être plus naturelles sans cette croyance d’incapacité sociale.

Maintenant voyez la conclusion du test.

Le résultat du test des 45 signes

Vous avez vécu plusieurs de ces comportements ou sensations physiques. Vous vous reconnaissez dans plusieurs de ces émotions ou pensées négatives. Alors vous êtes concerné par l’anxiété sociale sous une forme ou une autre.

Le plus important, vous en avez marre d’être anxieux social ou timide. Vous en souffrez et vous voulez vous en sortir. Alors lisez la suite.

Un système pour vaincre l’anxiété sociale et la timidité

Un ex-timide a mis au point un système pour vous débarrasser de l’anxiété sociale ou de la timidité. Surtout c’est une méthode prouvée en 5 modules. Le plus remarquable est qu’elle est basée sur la tactique de l’autosuggestion, renforcée par trois techniques puissantes. Cliquez ici pour vous débarrasser de la timidité ou l’anxiété sociale.

Vous pouvez aussi nous dire parmi ces 43 signes d’anxiété sociale, lesquels vous concernent le plus. Laissez un commentaire ci-dessous.

 

 

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *