Vous défendre des agressions psychologiques pour ne pas être écrasé !

de | 11 avril 2017

Une femme se défend d'une attaque
Cette page est la suite d’un premier article pour apprendre à se défendre des agressions psychologiques : répondre aux attaques personnelles. Nous avons vu notamment l’enquête négative, une technique d’affirmation de soi.

Nous vous proposons à la fin de cet article une méthode pour lutter contre la peur des autres, utile pour vous défendre des agressions psychologiques. Mais avant ça, un rappel entre les deux formes de critiques s’impose.

Est-ce une critique ou une agression ?

Est-ce la critique d’une action ou une agression psychologique ? Ainsi l’enjeu est de faire la différence entre les critiques constructives et les critiques destructives :

  • Autant on a intérêt prendre en compte les critiques constructives, souvent valables et utiles.
  • Autant les critiques destructives sont nuisibles : il faut se défendre des agressions psychologiques.

Dans l’article précédent (le lien est en haut de page), on a vu une technique d’affirmation de soi qui permet de discerner ces deux formes de critiques dans tous les cas. Il s’agit de l’enquête négative. A présent voyez comment réagir si la critique est justifiée.

Si la critique est justifiée

Si la critique est justifiée, vous pouvez appliquer l’Enquête-Reconnaissance-Décision ou ERD :

  1. d’abord l’enquête négative : nous l’avons vu précédemment (voir en haut de cet article)
  2. ensuite la reconnaissance de vos torts et de la gêne que vous avez pu générer chez l’autre; il s’agit de reconnaître les faits et les émotions générées chez l’autre;
    par exemple :

Oui j’ai fait ce dossier très rapidement et un peu trop vite, et je comprends que vous soyez déçu.

  1. enfin la décision entre changer, ne pas changer ou négocier;
    par exemple, respectivement :

    1. Je vais reprendre immédiatement ce dossier.

    2. Je n’ai pas le temps de reprendre ce dossier, étant donné ma charge de travail.

    3. Pour reprendre ce dossier avec ma charge de travail actuelle, il va falloir me dispenser de la réunion de cet après-midi.

Je parle beaucoup de se défendre des agressions psychologiques au travail. Mais il peut aussi s’agir d’attaques personnelles de la part d’un voisin, d’une relation de loisirs, d’un ami, de son conjoint ou conjointe, d’un parent ou d’un autre membre de la famille.

Nous verrons plus loin qu’en matière d’attaque personnelle, il faut appliquer la tolérance zéro ! En attendant voyez quoi faire quand la critique n’est pas valable.

Si la critique n’est pas justifiée

Si la critique n’est pas justifiée alors il faut vous défendre, sur le fond ou sur la forme.

Par exemple votre supérieur raye un paragraphe de votre document en disant que ce n’est pas clair, sans préciser ce qu’il faut ajouter pour ça devienne clair. Vous corrigez et il recommence. Et ceci plusieurs fois de suite.
Alors il faut le faire parler au plus tôt sur ce qu’il veut précisément. C’est l’enquête négative dont nous avons parlé en haut de cet article. C’est une technique d’affirmation de soi très efficace pour se défendre des agressions psychologiques.

Attention dans ce dernier cas il peut s’agir d’une volonté de nuire. Critiquer quelqu’un sans lui donner une piste d’amélioration ça peut être une tentative de lui faire reproduire son erreur plusieurs fois pour attaquer sa confiance en soi. C’est un travail de sape qui peut passer inaperçu. Il s’agit dans ce cas de harcèlement moral, extrêmement dangereux. Certains agressifs pathologiques utilisent cette technique pour détruire quelqu’un. Nous verrons dans le paragraphe suivant comment se protéger en partie du harcèlement moral.

Un autre exemple qui concerne cette fois-ci la forme de la critique : votre supérieur vous reproche vos mauvais résultats devant plusieurs de vos collègues et sur un ton moqueur.
Alors vous pourriez adopter la défense suivante :

Je veux bien que nous discutions de mes éventuels points faibles au travail, mais je refuse que vous le fassiez sur ce ton-là et devant plusieurs de mes collègues.

Il s’agit ici d’accepter la discussion sur le fond mais de refuser la forme qui peut être blessante.

Se défendre des agressions psychologiques : le harcèlement moral

Il y une chose très importante à retenir pour se défendre des agressions psychologiques. Si vous avez intérêt à prendre en compte les critiques constructives de vos actes, en revanche vous ne devez laisser à personne la liberté de vous attaquer personnellement. Personne, jamais, nulle part. C’est votre stabilité que les autres peuvent remettre en cause, consciemment ou non.

Dans des rares cas, malgré que vous ayez appliqué ces techniques pour vous défendre des agressions psychologiques, l’autre continue ses attaques personnelles, alors il vaut mieux abandonner la partie et fuir. Votre protection doit toujours être la priorité numéro 1 !

Ainsi les psys voient défiler dans leur cabinet des personnes victimes de harcèlement moral quotidien, qui n’arrivent pas à se défendre des agressions psychologiques. Même si ces personnes avaient une bonne image d’elle-même avant d’être soumises au harcèlement moral, leur confiance en elle finit par être complètement détruite. Ainsi elles n’arrivent plus à se protéger des attaques personnelles. Il est possible de reconstruire leur confiance en soi avec un travail patient, basé sur l’acceptation du fait qu’elles doivent assumer elles-mêmes la défense de leurs intérêts, quitte à se faire aider. Ici nous vous proposons une solution pour retrouver confiance en soi et être bien dans sa peau.

Considérée systématiquement en marge de la violence physique et de la violence sexuelle, la violence morale est totalement sous-estimée et même ignorée par la grande majorité des gens. Sa puissance de destruction est pourtant maximale.
Et d’ailleurs les deux violences précédentes sont d’autant plus graves qu’elles s’accompagnent aussi une violence morale. Mais c’est un autre sujet.

Une solution contre la peur de l’autre

Dans le harcèlement moral, comme dans toutes les formes d’attaques psychologiques, la peur de l’autre inconsciente empêche les victimes de se défendre suffisamment. Nous vous proposons ici une solution excellente pour vous débarrasser de cette peur de l’autre, cette peur multi-facettes. Pour vous en délivrer cliquez ici : comment vaincre la peur de l’autre.

Laisser un commentaire

Be careful: Comments are moderated before publication. If you publish only your link with an ad text, your message will never be published. So I deleted more than 80,000 spam before publication in 7 years. So do not waste your time.
But if you post an interesting comment or a lived testimony, you are welcome.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *