Quelle forme d’anxiété sociale vous emprisonne chez vous ?

de | 8 juin 2019
Femme enfermée dans une pièce sombre

Quelle forme d’anxiété sociale vous cloître entre quatre murs ?
Êtes-vous parfaitement à l’aise pour faire un exposé devant 30 personnes ? Et avez-vous beaucoup de facilité à discuter avec une personne inconnue ? Est-ce que les interactions sociales vous sont très naturelles en toutes circonstances ? Ou rencontrez-vous souvent des gens à votre initiative ?

Si vous avez répondu au moins une fois par la négative, ou avec hésitation, alors cet article vous concerne. Après ça commençons par une forme d’anxiété sociale répandue.

Le trac

Vous êtes étudiant et avez un exposé à présenter devant toute la classe ou la promotion. Ou vous êtes responsable d’un projet et devez en présenter le cadre devant toute l’équipe. Vous êtes un artiste en représentation devant une salle comble. Ou bien un sportif en compétition dans un stade envahi par la foule.

Alors vous êtes peut-être concerné par le trac. Par définition le trac est une anxiété de performance qui se manifeste par des troubles divers, souvent avant l’évènement. Par exemple les troubles peuvent être physiques (palpitations, mains moites, …), psychologiques (idées embrouillées, pensées incontrôlables, …) et comportementaux (bafouillage, isolement, …).

La plupart du temps le trac s’estompe lorsque l’évènement se déroule. Mais parfois c’est l’inverse. Par exemple pour les personnes souffrant de phobie sociale, comme nous allons le voir plus loin. Dans ce cas l’angoisse augmente devant le public avec le temps et finit par provoquer une crise de panique paralysante.

En conclusion de ce paragraphe le trac concerne 40% des adultes, c’est beaucoup. Mais la forme d’anxiété sociale suivante est encore plus répandue.

La forme d’anxiété sociale la plus répandue

La timidité est sans doute l’anxiété sociale la plus fréquente puisque 66% des gens se considèrent comme timides dans un contexte ou un autre.

La timidité est une peur de rencontrer des gens inconnus, de se présenter à eux et de leur parler. De plus nous avons défini la timidité en détail ici. Comme le trac elle s’accompagne de troubles divers. Mais à la différence du trac, les symptômes de la timidité perdurent pendant toute l’interaction sociale.

Par ailleurs la timidité courante est différente de la timidité maladive que nous avons défini précisément là. Ainsi la timidité maladive est une autre forme d’anxiété sociale. Et elle prend principalement deux formes que nous allons voir maintenant.

La phobie sociale

La première forme de timidité maladive est la phobie sociale. Dans le cas de la phobie sociale, l’intensité des troubles est plus forte que dans la timidité, jusqu’à la panique. Contrairement au timide, le sociophobe va mettre en place des stratégies d’évitement des interactions sociales. Voir la définition complète de la phobie sociale ici.

En conclusion de cet article passons à la forme d’anxiété sociale la plus sévère.

La forme d’anxiété sociale la plus sévère

La forme d’anxiété d’anxiété sociale la plus profonde est la personnalité évitante. En effet elle se caractérise par une inhibition sociale systématique et une forte vulnérabilité aux jugements négatifs des autres. Et la personnalité évitante se montre rarement motivée pour faire le moindre effort de changement. Là aussi, vous trouverez une définition détaillée de la personnalité évitante là.



Et vous, quelle situation sociale vous évitez régulièrement en préférant rester enfermé chez vous ? Répondez en laissant un commentaire ci-dessous.

Laisser un commentaire

Be careful: Comments are moderated before publication. If you publish only your link with an ad text, your message will never be published. So I deleted more than 80,000 spam before publication in 7 years. So do not waste your time.
But if you post an interesting comment or a lived testimony, you are welcome.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *