Pourquoi on peut perdre son argent avec ces trois trucs contre la timidité

de | 8 février 2018

Argent en billets de 10 eurosNous allons voir trois trucs contre la timidité avec lesquels on peut perdre son argent et son temps. Sans parler d’effets secondaires pouvant être néfastes pour la santé.

Mais avant, on rappelle qu’il existe des solutions contre la timidité qui ont fait leurs preuves, à savoir l’autosuggestion, dont on parlera plus bas, et les psychothérapies.

Revenons maintenant au sujet de cet article. Peut-être avez-vous déjà essayé de suivre un traitement pour vous débarrasser de votre anxiété sociale ? Les écrits d’un docteur en psychiatrie ont inspiré cette page.

Quels traitements médicamenteux contre la timidité ?

Nous allons parler de trois traitements. En médecine ils étaient déjà utilisés pour d’autres troubles. Et ils sont prescrits pour des formes généralisées de phobie sociale qui entrainent un niveau de souffrance et de handicap élevé. Mais sont-ils adaptés contre la timidité ? Voyons quels sont ces médicaments, après avoir rappelé qu’un avis médical est nécessaire avant de suivre un traitement médicamenteux.

Les bêta-bloquants

Les bêta-bloquants bloquent l’apparition des signes physiques d’anxiété sociale, comme par exemple l’accélération cardiaque, la transpiration ou la bouche sèche. Ils permettent de réduire l’anxiété de performance comme le trac par exemple. Ainsi ils peuvent être utiles aux acteurs, musiciens ou orateurs.

Mais ils ne diminuent pas l’anxiété d’anticipation des interactions sociales, et n’ont aucune action sur les manifestations psychiques de l’anxiété. Ils ne sont donc pas indiqués dans le cas de la timidité. Et ils présentent même des contre-indications médicales.

Passons ensuite à l’une des deux catégories de psychotropes.

Les antidépresseurs

Dans la phobie sociale et la personnalité évitante, les antidépresseurs rendent les sujets moins susceptibles, moins centrés sur le jugement des autres et diminuent l’angoisse en situation sociale. Même si on ne connaît pas précisément l’action des antidépresseurs sur les mécanismes de l’anxiété sociale.

Ils sont prescrits pour une période assez longue et ne peuvent être pris épisodiquement. Et certains ont de nombreux effets secondaires et imposent des règles strictes. Ainsi un avis médical s’impose. Il est donc inutile de perdre son argent avec ce type de traitement.

Voyons enfin le médicament dont la France est le premier consommateur.

Les anxiolytiques

Deuxième catégorie de psychotropes, les anxiolytiques ou tranquillisants sont efficaces pour réduire les effets psychologiques de l’anxiété et certaines signes physiques comme la tension musculaire.

Ainsi il est tentant de consommer des anxiolytiques contre la timidité ou une autre forme d’anxiété sociale. Mais ces médicaments n’ont aucun effet sur le comportement relationnel. En effet les phobiques sociaux et les personnalités évitantes ne cherchent pas à communiquer davantage en les prenant.

De plus ils gênent le processus de mémorisation des interactions sociales, positives en particulier. Ainsi tout nouveau contact social garde son « risque anxiogène » aux yeux de l’anxieux social.

Enfin, à l’arrêt du traitement, ils peuvent augmenter l’anxiété sociale.

Il est maintenant temps de conclure.

Pourquoi perdre son argent dans une drogue « contre la timidité » ?

La réponse à la question du début, « quels traitements médicamenteux contre la timidité ? », est claire : aucun ! Il est donc inutile de perdre son argent en achetant ce genre de traitement contre la timidité. En effet il n’existe pas de médicament anti-timidité comme il existe des antalgiques contre la douleur.

Les médicaments utilisés dans la phobie sociale et la personnalité évitante sont les antidépresseurs, les anxiolytiques et les bêta-bloquants. Car ils permettent de diminuer l’anxiété sociale et débloquer la situation. Mais il faut faire un travail psychique d’accompagnement, sinon le problème persistera.

Enfin l’automédication est dangereuse, il faut toujours un examen médical avant de prendre un médicament.

Le livre « La timidité, comment la surmonter » a inspiré cette page. Ses auteurs sont le Dr Gérard Macqueron, psychiatre, et Stéphane Roy, psychologue et psychothérapeute. Aux éditions Odile Jacob.

Au début de l’article nous avons parlé d’une solution qu’on propose sur ce site : une méthode d’autosuggestion pour vous débarrasser de la timidité en quelques semaines. Trois techniques qui ont fait leur preuves, renforcent l’efficacité de cette méthode.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *