Et si vous décidiez d’oser vous plaindre pour augmenter votre confiance en vous ?

de | 12 mai 2017

Une porte cochère et les sonnettes des appartementsVous avez le droit d’oser vous plaindre quand quelqu’un vous dérange. C’est important pour ne pas dégrader votre confiance en soi. Avant de voir les pensées négatives qui vous bloquent, commençons par les conséquences nuisibles de ne pas dire qu’on vous dérange.

Réalisez les conséquences négatives de votre silence

Si vous subissez les événements dérangeants sans y répondre, vous faîtes passer le message que les autres n’ont pas à faire attention à vous. Alors que vous méritez le contraire, bien entendu.

Nous avons vu dans un autre article plus en détail les conséquences négatives de ne pas dire qu’on vous dérange, notamment sur votre confiance en soi.

Voyez ensuite les pensées négatives qui vous bloquent.

Éloignez les pensées qui vous empêchent d’oser vous plaindre

Il s’agit de dresser un tableau avec à gauche les pensées qui vous bloquent et à droite les pensées alternatives et positive.

En voici quelques exemples dans ce tableau.

Pensée bloquante négative Pensée alternative positive
si je réagis il va mal le prendre et m’en vouloir Je vais le dire calmement et poliment. Et si malgré tout il le prend mal, c’est son problème.
en plus j’en demande trop aux autres J’ai le droit d’oser me plaindre quand quelqu’un me dérange
et de toutes façons je ne saurais pas trouver les mots qui vont bien Je peux préparer un texte par écrit et l’améliorer avant de lui en parler.

Ces pensées négatives bloquent votre droit d’oser vous plaindre. Ainsi elles participent à dégrader votre confiance en soi.

Efforcez-vous de remplacer la pensée positive par la pensée négative, aussi souvent que possible. Peu à peu vous éliminerez les pensées qui vous empêchent d’oser vous plaindre.

Ensuite faîtes l’inventaire de ce qui gêne le plus.

Listez ce qui vous dérange le plus

Faîtes la liste de ce qui vous dérange le plus en ce moment sous la forme d’un tableau à deux colonnes. Et notez la difficulté que chaque chose représente pour vous sur une échelle de 0 à 100.

Ce qui dérange Difficulté
Votre voisin continue à mettre le son de la télé trop fort, comme chaque soir ! 50
Votre conjoint continue de vous critiquer devant la famille 90
Votre collègue de bureau continue de vous dévaloriser en réunion d’équipe 80

Il va s’agir ensuite de commencer par oser vous plaindre de la chose qui vous pose le moins de difficulté.

Comment faire pour se plaindre ? Voici la réponse.

Les techniques d’affirmation de soi pour oser vous plaindre

Comment demander à quelqu’un de changer son comportement pour vous :

  1. décrire le problème précisément et aussi objectivement que possible
  2. exprimer ses émotions négatives directement
  3. suggérer une solution à l’autre
  4. conclure par les conséquences positives pour vous si l’autre accepte votre solution.

Par exemple le voisin qui met le son de la télé trop fort le soir :

  1. Vous savez vous regarder la télé souvent le soir, je le sais parce que j’entends beaucoup le son de votre poste
  2. Et ça m’empêche de me reposer après une journée de travail
  3. Je vous propose de mettre un casque comme ça vous pourrez mettre le son aussi fort que vous voudrez
  4. J’apprécierais vraiment de pouvoir mieux me reposer le soir si je n’entendais plus le son de votre télé.

Il faut que la plainte soit franche, aussi objective que possible et non agressive.

Le principe de cette technique d’affirmation de soi est de vous entrainer seul ou avec quelqu’un, à répéter votre plainte jusqu’à ce que vous évaluiez la difficulté à moins de 50. A partir de là vous pourrez aller voir la personne qui vous dérange pour oser vous plaindre.

Dans le dernier paragraphe, je vous propose une solution complémentaire pour être plus à l’aise pour parler aux autres, et ainsi améliorer votre communication interpersonnelle.

Pour aller plus loin

Vous pouvez améliorer votre communication interpersonnelle en agissant sur vos croyances. Vous pourrez ainsi vous exprimer plus facilement en toutes circonstances. Pour en savoir plus cliquez ici : améliorer votre communication interpersonnelle.

 

Une réaction sur “Et si vous décidiez d’oser vous plaindre pour augmenter votre confiance en vous ?

  1. Ping : Est-ce que votre confiance en vous peut passer le test exceptionnel de l'inventaire ? Vous pourriez être bouleversé ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *