Les 5 origines de l’anxiété sociale en vous et autour de vous

de | 7 mars 2017

La préhistoire : une partie des origines de l'anxiété socialeLes origines de l’anxiété sociale sont multiples. Deux facteurs sont ancrés dans la biologie et l’hérédité. Les trois autres sont acquis par des comportements individuels, familiaux ou collectifs.

Les premières origines de l’anxiété sociale : la biologie

Un gêne particulier est impliqué dans l’équilibre émotionnel. Des travaux récents montrent que les personnes porteuses de ce gêne seraient plus vulnérables au stress que les autres. Cette prédisposition est un facteur de risque, pas une certitude à présenter des troubles ou une maladie.

D’autres études se sont intéressés à l’enfant dès les premiers mois de la vie. Il pourrait exister chez certains une prédisposition à présenter une certaine anxiété face aux personnes inconnues et aux circonstances sociales nouvelles.

Il a aussi été prouvé que l’anxiété sociale pouvait se transmettre par la biologie, des parents aux enfants.

Mais toutes ces composantes innées se réduisent à des tendances. La part laissée à l’acquis est fondamental. En effet ces facteurs de risque peuvent être aggravés ou au contraire compensés par des facteurs environnementaux.

Avant de passer aux événements traumatisants, voyons le poids de l’environnement familial.

L’importance de l’environnement familial

L’environnement familial a une grande importance dans les origines de l’anxiété sociale, ou son absence. Par lui-même et les contacts sociaux extérieurs qu’il permet ou non.

De nombreux comportement s’acquièrent par apprentissage social, par imitation de modèles. Ainsi chez les sujets timides il est fréquent de retrouver des parents eux-mêmes timides.

La quantité et la variété des contacts sociaux proposés à l’enfant jouent aussi un rôle. Ces contacts sociaux sont originellement moindres et moins variés chez les timides.

Les proches peuvent transmettre des règles de conduite sociale basées sur la distance ou la méfiance vis à vis des autres. Il semble que ces discours répétés finissent par peser lourd dans le développement d’une anxiété sociale chez l’enfant.

De même un enfant ramené sans arrêt à ses carences ou erreurs, développera une anxiété sociale. En effet les estimes de soi faibles sont fréquemment corrélées à l’anxiété sociale. Et les estimes de soi faibles prennent leur source dans ce type de relation merdique et toxique.

L’expression libre des individus n’est pas fréquente dans les familles d’anxieux sociaux. En effet dans ces familles la répression des émotions et des besoins est plutôt la règle. Ensuite le timide fera des efforts permanents pour masquer toute manifestation émotionnelle.

Le poids des événements

On retrouve plus souvent chez les anxieux sociaux des évènements traumatisants dans l’enfance, l’adolescence ou à l’âge adulte. Ils combinent une émotion et des manifestations physiques intenses, une impuissance à agir efficacement et un sentiment de honte face aux autres.

Ça va être profondément marquant et le souvenir douloureux surgira à la moindre occasion. Et engendrer des comportements d’inhibition et d’évitement. Comportements qui risquent de confirmer son sentiment de solitude et d’indignité. Leur répétition peut avoir une grande importance dans les origines de l’anxiété sociale.

Nous verrons que les origines de l’anxiété sociale remontent aux origines de l’espèce humaine. Avant ça voyons le rôle de certaines sociétés.

Certaines sociétés nourrissent l’anxiété sociale

Notre époque présente des facteurs facilitant l’anxiété sociale. La performance individuelle est survalorisée et la compétition entre groupes sociaux est sévère. La rapidité des interactions sociales est accrue, poussant à la superficialité relationnelle et aux jugements hâtifs sur les personnes.

Notre société, où la réussite repose souvent sur l’image de soi donnée aux autres, provoque davantage d’anxiété sociale. Dans d’autres environnements où on peut réussir et être reconnu pour d’autres compétences que les compétences sociales, ce facteur aggravant est bien moindre.

Un héritage de l’espèce humaine

Aux premières origines de l’anxiété sociale, elle aurait eu pour fonction de nous rendre vigilants vis-à-vis des inconnus. Et de ne pas nous trouver seul face à un groupe. Situations pouvant présenter un danger pour notre survie. La peur des autres inconnus permet ici de diminuer le risque.

Elle aurait aussi pour fonction de limiter les conflits au seins des groupes sociaux. Dans la mesure où l’anxiété sociale serait équivalente à la soumission observée dans les communautés animales.

L’anxiété sociale semble plus fréquente chez les femmes, et plus tolérées par elles. Ceci est en partie dû au fait que les stéréotypes sociaux de la timidité (douceur, soumission, vulnérabilité, …) sont plutôt associés à la féminité. De même les parents tolèrent moins souvent l’inhibition chez un garçon que chez une fille.

Sans connaître profondément les origines de l’anxiété sociale personnelle, on peut quand même s’en débarrasser. Et c’est ce que nous allons voir rapidement.

Une solution efficace en moins d’un mois

Ne pas connaître à fond les origines de son anxiété sociale et s’en débarrasser quand même ? Oui c’est possible. C’est surprenant. Soigner le symptôme sans connaître complètement la cause paraît idiot, je sais. En physiologie ça ne fonctionne pas.

Mais en psychologie ça fonctionne. En effet, faire disparaître, ou tout au moins atténuer nettement le symptôme, permet de corriger, ou tout au moins de relativiser l’effet négatif, de la structure psychologique problématique.

Et c’est pour cela que cette méthode marche. Et elle fonctionne aussi parce qu’elle est très efficace en elle-même. Pour en savoir plus cliquez ici.

Une réaction sur “Les 5 origines de l’anxiété sociale en vous et autour de vous

  1. Ping : Quel impact de la société dans l'anxiété sociale ?

Laisser un commentaire

Be careful: Comments are moderated before publication. If you publish only your link with an ad text, your message will never be published. So I deleted more than 80,000 spam before publication in 7 years. So do not waste your time.
But if you post an interesting comment or a lived testimony, you are welcome.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *