Lorsque les psys ont ce problème, comment font-ils ?

de | 9 juin 2017

Deux enfants parlent entre euxPar psys il faut entendre les professionnels de la santé mentale : psychiatres, psychologues, psychanalystes, psychothérapeutes, etc Lorsque les psys ont en enfant timide, comment font-ils pour l’aider à se délivrer de la timidité ? Guider un enfant timide c’est surtout obéir à deux règles simples que nous allons voir ici.

Cette page est la suite de ce billet : prévenir la timidité chez les enfants.

Pour commencer il faut bien garder à l’esprit ce dont votre enfant a besoin.

L’objectif principal : le faire interagir avec les autres

Le faire sortir de sa chambre, le faire agir et se bouger c’est bien. Le faire rencontrer des enfants et des adultes va dans le bon sens. Mais l’objectif ici est de le faire interagir avec les autres, c’est à dire le faire parler avec les autres et le faire écouter son interlocuteur.

Par exemple organiser une soirée où l’enfant ne va pas oser dire un mot, ça ne sert pas à grand chose. En effet s’il est très mal à l’aise dans cette situation avec beaucoup de gens inconnus, ça risque même de renforcer un peu plus sa timidité.

Ensuite guider un enfant timide dans les interactions sociales avec efficacité c’est respecter deux règles simples, données dans le paragraphe suivant.

La progressivité et la patience, surtout

Donnez-lui du temps parce qu’il en a besoin. Le temps de trouver le courage de sortir un peu de sa réserve, de ses évitements plus ou moins conscients. Et d’essayer des interactions sociales moins difficiles pour lui. Et de progresser en difficulté au fur et à mesure des expériences.

Il lui faudra du temps pour accumuler les expériences sociales positives pour lui. Aussi il lui faudra du courage pour affronter progressivement des situations sociales qui sont de plus en plus impressionnantes à ses yeux.

Enfin le temps de tendre vers l’aisance sociale en toute occasion, ou presque. Ainsi vous n’aurez pas de résultat rapide, acceptez-le. C’est ce que pourrez faire de mieux pour aider un enfant timide.

De plus guider un enfant nécessite aussi que vous lui montriez l’exemple, comme vous allez le voir tout de suite.

Montrez l’exemple même si ça vous fait peur : soyez vous-mêmes sociable

Montrer l’exemple impose parfois de faire soi-même des efforts avec des adultes. En effet quand on n’est soi-même pas à l’aise avec les autres en toute situation, c’est pas facile mais ça en vaut la peine.

Par exemple en sa présence parlez systématiquement avec les voisins, les commerçants, les parents d’élèves à la sortie de l’école, etc Montrez que vous êtes sociable. Il prendra exemple sur vous et cherchera à vous imiter avec les autres enfants et aussi les adultes. Même s’il ne le fait pas tout de suite, c’est normal, persévérez.

Même sur des échanges courts c’est très utile pour lui. Parce que toutes les relations commencent comme ça et que ça lui donne des occasions régulières d’interagir avec les autres.

Même si c’est difficile, ça vaut la peine d’aider son enfant en lui montrant l’exemple. Et guider un enfant timide c’est aussi favoriser des échanges plus durables pour lui comme nous allons le voir maintenant.

Favorisez ses relations avec d’autres enfants

Augmentez les occasions qu’il a d’interagir avec les autres. Par exemple invitez aussi régulièrement que possible des enfants à la maison pour un anniversaire, une fête, un évènement … De même cherchez des parents prêts à inviter votre enfant en retour.

Plus haut nous avons vu l’importance d’être un modèle avec les adultes pour guider un enfant timide. A présent il s’agit d’être aussi un modèle d’interaction avec les autres enfants.

Guider un enfant à aller vers les autres enfants

Quand vous sortez avec lui dans le parc, asseyez-vous à coté des autres enfants avec lui et posez-leur des questions simples pour faire connaissance. Par exemple :

Comment t’appelles-tu ?

Quel âge as-tu ?

etc

Ainsi en vous observant, votre enfant apprend. Et il finira par les poser un jour lui-même. Même s’il ne le fait pas tout de suite, c’est fréquent, persévérez.

Ensuite guider un enfant timide c’est aussi permettre d’améliorer ses interactions avec les adultes, comme le montre le paragraphe suivant.

Facilitez ses contacts directs avec les autres adultes

En famille, faites en sorte qu’il échange avec plusieurs membres de la famille. Et faites-le vous-mêmes, bien sûr.

Lorsque vous invitez des amis, présentez-leur votre enfant sans souligner sa timidité. Prévenez-les de lui poser des questions simples et valorisantes.

De plus pour guider un enfant timide et le libérer de sa timidité, vous pouvez aussi organiser des rencontres avec plus de monde. C’est ce que nous allons voir maintenant.

Vivre en grand groupe par moments

En vacances ou en week-end, partez avec la famille, les amis ou en village de vacances. L’idée est d’être avec plus de monde que d’habitude pour donner l’occasion à votre enfant d’interagir plus durablement et plus souvent. Donc à développer encore davantage ses compétences sociales.

Enfin pour guider un enfant timide il y a aussi une précaution à respecter que vous allez voir tout de suite. Elle découle des deux règles principales vues plus haut.

Ne le brusquez pas

N’organisez pas une soirée s’il est très mal à l’aise dans ses situations, pour l’instant. De même ne l’inscrivez pas de force à un club de sport ou à une activité de groupe. Par la suite il sera à l’aise aussi dans ces contextes, mais ça n’est pas le cas aujourd’hui.

A la place commencez par des interactions moins difficiles pour lui. Par exemple en allant le chercher à l’école, faites-le interagir avec un ou deux camarades de classe. Ou à l’occasion d’une rencontre avec des proches, faites-le parler avec une ou plusieurs personnes et faites-le écouter. Et répétez l’opération jusqu’à ce qu’il soit à l’aise pour s’exprimer et écouter son interlocuteur.

Surtout laissez-le progresser en fonction de son aisance. Çà demandera du temps.

De même s’il n’avance pas dans les échanges avec les autres comme vous voudriez, ne lui en voulez pas. S’il ne fait pas ce que vous voudriez qu’il fasse avec les autres, ne l’engueulez pas. Tout ce que vous lui montrez lui est utile comme référence. Il a juste besoin de temps pour le mettre en pratique.

Pour conclure vous pouvez aussi vous aider d’une méthode prouvée qu’il pourra appliquer par lui-même en plus de ce que nous avons vu. Elle agit à l’intérieur de lui-même. Cela vous permettra de mesurer les améliorations plus rapidement. Voyez la suite.

Une méthode d’un ex-timide

Un ancien timide a mis au point une méthode qui a fait ses preuves. Elle comporte 5 modules dont « lutter contre la peur des autres » et « améliorer sa communication ». Cliquez ici pour en savoir plus : la solution de l’autosuggestion pour vous débarrasser de la timidité.

 

Ce billet à été inspiré des écrits du docteur Gérard Macqueron, psychiatre, et de Stéphane Roy, psychologue et psychothérapeute.

 

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *