D’où vient la volonté de changer d’un timide ?

de | 16 février 2017

La timidité est un bouletUn timide peut trouver en lui-même la volonté de changer. Il peut y être aussi incité par une situation, poussé par un évènement, encouragé par son entourage ou être conseillé par un soignant. Il peut aussi trouver un site Web qui va nourrir sa motivation au changement, et une méthode qui va le libérer de sa timidité.

Tout changement est possible, même quand la timidité est installée depuis toujours, qu’elle est devenue une habitude relationnelle. Devenir à l’aise avec les autres est toujours faisable, même quand on est timide depuis des décennies. Même quand on pense profondément que l’évitement des situations sociales et l’inhibition ne nous quitteront jamais, on peut en fait s’en débarrasser totalement. Je le sais parce que je l’ai fait, en grande partie !

Avant de voir qu’une révélation peut être à l’origine du changement, voyons comment une situation plus ordinaire peut aussi faire grandir chez un timide la volonté de changer.

Un changement spontané

Certains timides ont pu surmonter leur timidité progressivement au travers de rencontres importantes, de situations scolaires ou professionnelles contraignantes, d’obligations familiales nouvelles, ou tout autre évènement ou situation extérieure.

Ces évolutions externes ont incité, poussé ou même forcé le timide à progresser. Elles lui ont donné la volonté de changer et la force de faire les efforts nécessaires dans la durée.

Il peut aussi s’agir d’une évolution purement interne. Par exemple des gens autour de la quarantaine, décident de changer de vie, de travail, de comportement, de philosophie. Devenir à l’aise avec les autres en toutes circonstances fait partie aussi de leurs objectifs et de leurs efforts.

Une révélation foudroyante et salutaire

Une révélation peut aussi déclencher naturellement la disparition rapide de la timidité. Cela peut se produire par cette révélation elle-même, ou par une suite de révélations consécutives à la première. La volonté de changer est ici naturelle, facile et même inconsciente.

Il peut s’agir d’une prise de conscience sur un proche, sur soi, d’une découverte ou tout autre information surprenante. Cette révélation est foudroyante dans la mesure où c’est une vérité inédite et très surprenante. Elle est salutaire dans la mesure où elle permet, non seulement d’y voir beaucoup plus clair dans ses relations proches, mais en plus elle n’a strictement aucun effet secondaire négatif.

C’est un cas sans doute plus rare, qui ne se range pas dans la catégorie précédente pour deux raisons majeures. La première est que cette énergie est psychologique, interne à la personne, d’ordre inconscient.
Ensuite le changement est très rapide, même si la révélation initiale amène progressivement à d’autres prises de conscience libératrices. Le timide va finir par surmonter totalement sa timidité en quelques jours ou quelques semaines.

Plus loin nous verrons qu’en proche peut être un soutien durable. Avant ça nous allons voir que la volonté de changer du timide peut être seule à l’origine de sa progression.

La volonté de changer consciente et ferme

Les progrès peuvent aussi être obtenus par une suite d’efforts décidés, choisis et organisés. Par exemple, de nombreux comédiens ou journalistes reconnaissent être d’anciens timides. Ils se sont forcés à s’exposer aux regard de nombreuses personnes et régulièrement pour dépasser leurs inhibitions.

Ils bénéficient peut-être de conditions assez favorables, comme une timidité modérée, un entourage favorable, des compétences sociales, etc … Mais ils se sont aussi donnés les moyens de dépasser leur peur des autres par une ferme volonté de changer et des efforts réguliers pour surmonter leur timidité.

Un entourage bienveillant et actif

Ça peut être aussi un membre de l’entourage qui va être un soutien efficace et durable. Un conjoint, un parent ou ami incitera le timide à se confronter progressivement à des situations sociales nouvelles. Il ou elle l’encouragera, le félicitera en cas de réussite, et relativisera les déconvenues.

Un proche bienveillant et actif peut vraiment aider dans la durée un timide à surmonter sa timidité.

Avant de voir dans quelles conditions un professionnel de la santé peut être une aide, voyons une autre solution pour nourrir chez le timide la volonté de changer et lui permettre d’arriver à des résultats.

Une méthode qui a fait ses preuves

La découverte d’un système prouvé est une autre possibilité proposée aux timides. J’ai testé une méthode gratuite et j’ai obtenu des résultats en moins d’un mois. C’est pourquoi je vous la propose ici. Elle traite 5 chapitres :

  1. avoir confiance en soi,
  2. améliorer sa communication,
  3. aborder les personnes de l’autre sexe, pour les adultes,
    • spécial filles et garçons : aborder les personnes de l’autre sexe pour les ados,
  4. vaincre la peur des autres,
  5. la réussite professionnelle.

Vous trouverez derrière ce lien une courte vidéo de présentation de ce système remarquable et gratuit : cliquez ici.

Un soignant ouvert

Parmi les possibilités pour surmonter son anxiété sociale, on peut s’adresser à un professionnel de la santé, prêt à traiter ce type de souffrance. L’anxiété sociale n’est pas reconnue comme une priorité par tous.

Des formes de timidité sévères peuvent nécessiter l’intervention d’un praticien expérimenté. Par exemple la phobie sociale ou la personnalité évitante peuvent être concernées par cette option.

Le choix d’une aide psychologique adaptée est un moment délicat pour une personne en recherche de soin. Aucun moyen d’information structurée n’existe dans ce domaine à ce jour.

 

Découvrez la méthode sensationnelle proposée ici en vous inscrivant. Et pour vous inscrire cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *