Tout le monde se trompe sur l’agoraphobie !

de | 13 décembre 2016

Pour la plupart des gens Stade de foot, source d'agoraphobiel’agoraphobie est la peur de la foule. En fait la peur de la foule, l’ochlophobie, est très différente de l’agoraphobie. En effet l’agoraphobe ne redoute pas la foule en tant que telle.

Avant de voir la définition de l’agoraphobie, il est utile de savoir que l’agoraphobe donne parfois l’impression d’éviter les contacts humains. En effet quand il sera en situation où sa peur panique se manifestera, les autres constateront son trouble. Et il ne pourra justifier sa peur irraisonnée. Les autres ne comprendront pas ce qui lui arrive. Ils seront alors tentés de se moquer de lui, voire le mépriser ou le rejeter. C’est pourquoi l’agoraphobe met en place des stratégies d’évitement de ces situations sociales.

Mais le plus souvent l’agoraphobe n’évite pas les relations sociales. En effet il est même désireux et capable d’établir des liens forts avec un grand nombre de personnes de son entourage. Il ne souffre pas forcément de phobie sociale, même si les deux maladies peuvent être associées.

Passons maintenant à la définition de l’agoraphobie.

Définition de l’agoraphobie

L’agoraphobie est la peur de s’éloigner de tout lieu sécurisant, ou d’entrer dans un lieu considéré comme piégeux, car en cas de malaise très grave, la personne ne pourrait pas être secourue rapidement.

Un malaise très grave est ici un malaise pouvant entrainer la mort ou la folie.

Un lieu sécurisant est chez soi ou un autre lieu familier.
Un lieu « piégeux » est un lieu dont on ne peut s’échapper ou dans lequel les secours ne peuvent arriver rapidement en cas d’urgence. Ça peut être un espace confiné ou au contraire un espace ouvert. Ce lieu peut être fréquenté ou au contraire isolé.

On voit bien qu’on est très éloigné de la définition de la timidité courante.

Les lieux redoutés par un agoraphobe

Parmi les lieux redoutés par un agoraphobe on peut citer des lieux publics comme les grands magasins, les transports en communs, les cinémas, les salles d’expositions ou les stades de foot.

La foule n’est pas un facteur obligatoire

La foule ne fait pas partie des facteurs déclenchant obligatoires. Alors que dans le cas de l’ochlophobie la foule est le seul facteur. En effet une salle de cinéma vide peut aussi provoquer un malaise chez l’agoraphobe.

Les symptômes de l’agoraphobie

L’agoraphobie se manifeste par des crises de peur panique. Par exemple l’agoraphobe peut subir des vertiges, des difficultés respiratoires, des tremblements ou des bouffées de chaleur. Il est envahit par la peur de mourir ou de devenir fou.

 

Si vous avez une expérience de l’agoraphobie, laissez votre témoignage ci-dessous.

Laisser un commentaire

Be careful: Comments are moderated before publication. If you publish only your link with an ad text, your message will never be published. So I deleted more than 80,000 spam before publication in 7 years. So do not waste your time.
But if you post an interesting comment or a lived testimony, you are welcome.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *